Portrait au hasard

PC040016.JPG
L’école du village désormais baptisée "Ernest Larrieu"

 

L’ECOLE ERNEST LARRIEU


 

 

 

La Communauté de Communes Adour-Madiran, détentrice de la compétence scolaire, a décidé d’apposer des plaques signalétiques portant le nom Adour-Madiran sur les bâtiments des écoles du territoire. Voulant profiter de l’occasion pour baptiser l’école du village  le conseil municipal de Labatut-Rivière par délibération du 18 juillet 2018, sur proposition du maire, a choisi le nom d’Ernest LARRIEU, citoyen labatutois (1892-1977)

 

 

 

Mais qui était Ernest Larrieu ?

Il était né à Trie-sur-Baïse le 11Janvier 1892, fils de Jean-Marie LARRIEU cordonnier et de Philomène PIQUE. Après sa formation professionnelle à l’école Normale de garçons d’Auch, car depuis 1890-1895, la formation des maîtres d’école (garçons) du département des Hautes-Pyrénées était déplacée à Auch, il devînt instituteur. Pour son premier poste d’enseignant il fut nommé à Labatut-Rivière. Rejoignant son lieu d’affectation pour la première fois, à bicyclette via Rabastens puis Auriébat, il pénétra sur le territoire de Labatut au croisement de la Départementale 8 juste devant la ferme Fourtet aujourd’hui N° 54 route des Pyrénées. Apercevant deux jeunes filles dans la cour de la ferme il s’enquît de la route à suivre pour trouver l’école du village et ce premier contact avec des autochtones fut déterminant, puisque quelques années plus tard, il épousa l’une de ces deux jeunes filles Yvonne quant à la seconde Marie, elle épousa Jean Payssé.

Mais revenons à Ernest LARRIEU : Numéro matricule 189 au bureau de recrutement de Tarbes il fut incorporé au 12ème Régiment d’Infanterie le 10 Octobre 1913. IL fut nommé Caporal le 1er Décembre 1914 et Sergent le 12 Mai 1915. Il fut également décoré de la croix de Guerre lors du conflit 14-18

Le 4 Avril 1918 alors qu’il était mobilisé et en garnison au 21ème Régiment d’Infanterie au Puy (Haute Loire) il profita d’une permission pour épouser Jeanne Yvonne FOURTET, fille de Alfred FOURTET, propriétaire agriculteur, et de Maria Bars. A la fin de la première guerre mondiale en Août 1919 il revint enseigner à Labatut-Rivière  et avec son épouse ils eurent deux enfants René en 1920 puis Jean en 1924. Il migra ensuite à Tarbes avec sa famille, où il devint directeur d’école et demeura 3 rue Sainte Catherine. Musicien et amateur de chant il créa les chorales scolaires et fut décoré de la Légion d’honneur au titre de l’Education Nationale.

Passionné de sport et d’athlétisme, il pratiqua le rugby à l’Etoile Sportive de Labatut-Rivière, et en 1936 à Tarbes il créa l’association sportive tarbaise et plus tard, l’Union Athlétique Tarbaise qui se classa 6e au championnat de France interclubs en 1941. Il côtoya notamment les athlètes René Valmy, Sempé, Wanko, Curtet-Chabot… Il devint chronométreur officiel de la fédération française d’athlétisme, activité qu’il pratiqua jusque tard dans sa vie avant l’arrivée des chronomètres électroniques.

En 1933 il fît l’acquisition de la maison située 44 route des Pyrénées à Labatut-Rivière qui appartenait à la famille Cahuzac dont le fils Joseph était cantonnier  et lorsqu’il fit valoir ses droits à la retraite de l’enseignement, il vint s’y installer définitivement. Cette maison appartient toujours à ses descendants. En 1953 il entra au Conseil municipal et devînt immédiatement maire de Labatut-Rivière fonction qu’il exerça durant trois mandats jusqu’en 1971. En tant que tel et au nom de la commune il fît l’acquisition de l’immeuble Duchemin, siège actuel  de la mairie qui se trouvait auparavant dans le bâtiment de l’école. Il y créa un cours d’enseignement ménager, et une salle des fêtes. Il créa aussi une troisième classe dite infantile en 1957, à cause du baby-boom des années 50 le nombre d’élèves du seul village de  Labatut atteignit le nombre de 75. Cette vague de naissances prît fin rapidement et la classe fut supprimée en 1963 pour manque d’effectifs.

Ernest LARRIEU est décédé le 22 Mai 1977 et repose près de son épouse au cimetière de Labatut-Rivière.

Notons enfin que son petit-fils Roberto Larrieu est très connu à Labatut-Rivière. Comme son grand-père grand amateur de sport et de musique,  il fut champion de France de kayak dans les années 70, gérant du complexe sportif écolorado à Agos Vidalos et musicien violoniste très apprécié il s’est souvent produit avec les groupes Fretswing ou Sangria gratuite.

Robert M.

 

 

A partir de 1936, la détermination d’Ernest Larrieu, directeur d’école et fervent partisan de l’athlétisme permettra de structurer, avec un certain succès, l’athlétisme tarbais en créant d’abord l’Association sportive tarbaise puis 4 ans plus tard, l’Union athlétique tarbaise.

Tiré du site officiel du Stadoceste Tarbais Athlétisme


L’HISTOIRE DE L’UNION ATHLÉTIQUE TARBAISE DE 1941 À NOS JOURS…

En novembre 1940, grâce à l’initiative heureuse d’Ernest LARRIEU, dirigeant de l’Association Sportive Tarbaise et Président du comité de Bigorre d’athlétisme ; un club unique, rassemblant les adeptes, est constitué. Il portera le nom d’Union Athlétique Tarbaise sous la présidence d’Ernest LARRIEU.

Tiré du site Tarbes Pyrénées Athlétisme


Les photos ci-dessous, comme toutes celles présentes sur le site, sont à votre disposition et téléchargeables.

 



 
Bannière